14 septembre 1915

Me voici depuis hier dans la nuit à St Antonin, petit pathelin du Tarn-et-Garonne.

Après avoir passé près de 5 mois (du 10 avril au 30 août 1915) à Joinville-le-Pont, comme élève-aspirant à l'École d'Instruction Militaire des officiers, Émile Moureu, désormais sergent, a réintégré le 14e d'Infanterie de Ligne à Toulouse avec les autres conscrits de la Classe 1916. Il y découvre la vie en garnison, à laquelle son grade de sous-officier apporte quelque variété bienvenue.


14 Septembre.

Ma chère soeur,

Me voici depuis hier dans la nuit à St Antonin, petit pathelin du Tarn-et-Garonne. Pittoresque, mais c'est tout.
J'y suis pour quelques jours, comme instructeur des territoriaux. Écrivez-moi à cette nouvelle adresse. Sergent Moureu, 26e compagnie, 14e d'inf St Antonin (Tarn-et-Garonne).

Mille baisers à tous, Émile.

 


Écouter la lettre du 14 septembre 1915

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !