18 septembre 1915

Ici la vie ne manque pas d'imprévu, et pour une fois encore, nous y avons coupé.

Depuis le 13 septembre le sergent Émile Moureu est en mission à Saint-Antonin-Noble-Val (Tarn-et-Garonne), comme instructeur militaire des réservistes de l'armée territoriale. Mais après cinq jours, le séjour s'achève déjà...


18 août.

Cher papa,

Rappelé de St Antonin par dépêche avec 4 autres sergents me voici à Toulouse depuis quelques heures. C'était pour un renfort du 14e. Nous venons de recevoir contre-ordre, et au lieu de partir au front, nous partons maintenant à Grenade avec la classe 16. Ici la vie ne manque pas d'imprévu, et pour une fois encore, nous y avons coupé.

Je vous enverrai mon adresse et je vous embrasse tous de tout coeur. Emile.

 


Écouter la lettre du 18 septembre 1915

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !