06 décembre 1915

Nous voici momentanément à destination, à Brémeux dans le Pas-de-Calais, ...

Après six mois d'instruction à l'École militaire de Joinville-le-Pont, deux mois de cantonnement à Grenade-sur-Garonne avec l'ensemble des conscrits de la Classe 1916 affectés au 14e d'Infanterie de Ligne, et deux jours de train, le sergent Émile Moureu et ses camarades du 9e bataillon rejoignent l'arrière du front, à Brimeux, dans le Pas-de-Calais.


Lundi, 6.

Mes chers parents, Nous voici momentanément à destination, à Brémeux [Brimeux] dans le Pas-de-Calais, en arrière d'Arras, assez loin, puisqu'on entend à peine le canon. Le temps est détestable, de la boue, de la pluie, c'est le début. Le pays est plein d'Anglais, et tout est bien cher. J'écrirai plus longuement une autre fois. Nous allons chercher à manger par là, et nos appétits sont impérieux.

Adieux, chers parents, je vous embrasse de tout cœur.
Émile. Sergent Moureu, 14e de Ligne, 9e bataillon de marche, 33e Compagnie. Secteur postal 102.

 


Écouter la lettre du 6 décembre 1915

 

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !