21 février 1916

Nous sommes partis ce matin à 6 heures, beau temps, mais froid. On a fait la popote en pleine campagne ...

Au terme de deux mois de cantonnement et de préparation militaire à Grenade-sur-Garonne Émile Moureu et les autres conscrits de la Classe 1916 affectés au 14e d'Infanterie de Ligne reçurent, le 30 novembre l'ordre attendu autant que redouté du départ pour le front. Après quelques jours à Toulouse puis de voyage en train, le régiment prenait garnison à Brimeux dans le Pas-de-Calais le 6 décembre 1915.


Brimeux, Lundi, 21.

Sœurette,

Je reçois à l'instant ta lettre.
Nous revenons de marche. Nous sommes partis ce matin à 6 heures, beau temps, mais froid. On a fait la popote en pleine campagne, et nous voilà de retour, avec une bonne lettre qui réchauffe et repose.
Cependant, c'est avec un peu de tristesse que j'ai lu ta lettre ; tu m'y fais entrevoir le grand bonheur de la réunion, tu m'y promets toutes les gâteries, et... hier, un mauvais coup de vent nous a enlevé tout ça : on nous a appris hier que nous, pauvres poilus de 19 ans, nous devions avoir 6 mois de front pour aller revoir nos aimés, et nous ne pourrons partir qu'après le 5 juin, si à ce moment là c'est possible. Nous en sommes tout attristés, mais qu'y faire ? Songer encore davantage à notre "là-bas", une pensée constante et presque de la réalité.
cette semaine, je vous enverrai une lettre pour Pierre.

Adieu, sœurette, adieu papa, maman, je vous embrasse comme je vous aime.
Émile.

 

 
Écouter la lettre du 21 février 1916

 

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !