15 mars 1916

Parlez-moi du temps, des récoltes, des propriétés. Tout cela m'intéresse ...

Depuis le 6 décembre 1915, le régiment d'Émile était en garnison à Brimeux dans le Pas-de-Calais. Trois mois plus tard, le 6 mars 1916, Émile annonçait dans une lettre un prochain départ vers un nouvelle destination : ce fut Chaumont-en-Vexin (Oise), à compter du 12 mars 1916.
Le régiment auquel appartenait Émile était mis en retrait du front Nord et repositionné en réserve à proximité de Paris, prêt à monter, contingent par contingent, en renfort sur le front de Verdun, ouvert le 21 février par une grande attaque allemande.


15 mars 1916.

Cher papa,

Je ne sais si vous avez encore reçu mes premières lettres. Mais pour ma part, je reçois votre correspondance à l'ordinaire.
Hier au soir, j'ai reçu une lettre de maman, et aujourd'hui le colis, caleçons qui vont très bien, et eau de Louvain. Ici il continue à faire un temps magnifique.
Et là-bas ? Parlez-moi du temps, des récoltes, des propriétés. Tout cela m'intéresse, surtout maintenant que nous vivons dans une campagne qui ressemble un peu à la nôtre, avec ces chères montagnes en moins.
Pierre a-t-il écrit ? A-t-on des nouvelles des poilus de Verdun ? Je vous envoie la lettre de Pierre.

Adieu cher papa, chère maman, soeurette, Victor,
Mille baisers à tous,
Émile.

.

 
Écouter la lettre du 15 mars 1916

 

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !