11 avril 1916

Deux mots en vitesse pour vous dire que je suis toujours là, toujours en excellente santé.

Après trois mois de garnison à Brimeux dans le Pas-de-Calais (6 décembre 1915 - 6 mars 1916), le régiment d'Émile est repositionné à Chaumont-en-Vexin (Oise), à proximité de Paris à compter du 12 mars 1916. En retrait du front Nord il se tenait désormais en réserve prêt à monter, contingent par contingent, en renfort sur le front de Verdun, ouvert le 21 février par une grande attaque allemande.


Mardi, 11.

Cher papa,

Deux mots en vitesse pour vous dire que je suis toujours là, toujours en excellente santé. Quoi de nouveau, là-bas ? Avez-vous reçu des nouvelles de Pierre ? J'ai reçu hier une lettre très courte de Ferdinand. Êtes-vous en bonne santé, tout marche-t-il à peu près ? Rien de nouveau à Labourdette, au Périssé ?
Ce soir et cette nuit nous devons aller faire un exercice de relève dans des tranchées d'exercice. Heureusement que les nuits sont claires et belles, ça nous entraînera. J'espère recevoir aujourd'hui des nouvelles, ces chères nouvelles attendues si impatiemment.

En attendant, je vous embrasse de tout cœur, Émile.
Dans le prochain colis, vous pourrez m'envoyer quelques chaussettes et un petit briquet à roue.

 

 

 

 
Écouter la lettre du 11 avril 1916

 

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !