26 avril 1916

Qu'est-ce qu'elle a pris, la belle tarte pyrénéenne !

Après trois mois de garnison à Brimeux dans le Pas-de-Calais (6 décembre 1915 - 6 mars 1916), le régiment d'Émile est repositionné à Chaumont-en-Vexin (Oise), à proximité de Paris à compter du 12 mars 1916. En retrait du front Nord il se tenait désormais en réserve prêt à monter, contingent par contingent, en renfort sur le front de Verdun, ouvert le 21 février par une grande attaque allemande.


26 avril.

Sœurette,

deux mots en vitesse. Je viens de recevoir la délicieuse tarte aux prunes, et je t'assure que les copains et moi nous y avons mis quelque chose. Qu'est-ce qu'elle a pris, la belle tarte pyrénéenne !
Ici, depuis quelques jours, nous avons un temps merveilleux, très chaud, et la grande flemme nous prend. On parle aujourd'hui d'un renfort de 100 hommes, je ne sais combien de gradés, mais n'étant que le sergent je ne crois pas en être. En tout cas j'attends très paisiblement comme quelque chose de fatal.

Je vous tiendrai au courant, mais pas d'inquiétude prématurée.
Adieu sœurette, papa, maman, mille baisers à tous, Émile.

 

 

 
Écouter la lettre du 26 avril 1916

 

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !