05 juin 1916

Où nous sommes exactement, je ne saurais vous le dire.

Cantonné à Chaumont-en-Vexin (Oise) à proximité de Paris, du 12 mars au 4 juin 1916, en réserve du front de Verdun, le régiment d'Émile est finalement renvoyé dans la Somme où il prend position, le 5 juin.


5 juin 1916.

Cher papa,

Il est à peu près 9 h du matin. Après une assez bonne nuit passée dans des cantonnements assez confortables en plein bois, je veux envoyer quelques lignes aux êtres chers qui sont si loin. Où nous sommes exactement, je ne saurais vous le dire. En tout cas le secteur est assez calme pour le moment, très peu de bombardement. Donc pour le moment, nous ne risquons pas grand chose, rien pour ainsi dire, ne vous inquiétez pas. Et là-bas, quoi de nouveau ? Pierre a-t-il pu envoyer de ses nouvelles ? Etes-vous tous bien ? Écrivez-moi souvent, ça me fera grand plaisir. Continuez à m'écrire au même secteur. S'il y a du changement, nous vous en avertirons.

Je vous embrasse tous dans la même étreinte, Emile.

A titre de renseignement, suivez ce qui se passe au secteur de (Roye).
Ici on ne peut pas se procurer grand chose, envoyez des colis.

 

 

  Écouter la lettre du 5 juin 1916

 

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !