06 juin 1916

... il est étonnant comme le secteur est calme. A part un peu de bombardement, ...

Cantonné à Chaumont-en-Vexin (Oise) à proximité de Paris, du 12 mars au 4 juin 1916, en réserve du front de Verdun, le régiment d'Émile est finalement renvoyé dans la Somme où il prend position, le 5 juin.


Mardi, 6.

Chère maman,

Nous voici revenus dans nos baraquements, après une journée de grand travail : nous avons creusé des boyaux à proximité des Boches, mais il est étonnant comme le secteur est calme. A part un peu de bombardement, rien ou presque rien. Cependant on travaille beaucoup, on remue la terre partout, et ce calme pourrait être précurseur de l'orage. Le plus embêtant, c'est qu'on le crève, et dans le pays on peut acheter très peu de chose horriblement cher. Dans tes colis, chère maman, ne mets pas de sardines (nous en sommes saturés) un peu de confiture, un peu de jambon ou de canard, quelques figues, etc. Avez-vous reçu des nouvelles de Pierre ? Parlez-moi de lui, parlez-moi de vous, c'est tellement agréable d'apprendre quelques nouvelles de ceux qu'on aime. Qu'il me tarde de venir parmi vous ! Et quand ? Au prochain repos peut-être, et je ne sais quand il viendra.

Adieu, chère maman, je t'embrasse de tout cœur.
Sois rassurée, nous sommes dans un secteur épatant. Émile.

 

 

 

  Écouter la lettre du 6 juin 1916

 

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !