16 juin 1916

On parle de Chambors. Ce serait trop beau, si beau que je n'ose y croire, ...

Depuis le 5 juin 1916, le régiment d'Émile est positionné dans la Somme, sur la ligne de front, face aux tranchées allemandes. L'heure n'est pas aux combats, mais aux travaux de tranchées.


16 juin.

Sœurette,

Je suis encore à moitié endormi. Je dors depuis midi, il est quatre heures : il va falloir manger de la soupe et puis départ pour aller creuser une tranchée à proximité des Boches, jusqu'au jour.
Je crois que dimanche ou lundi nous partirons au repos, à Chambors sans doute. Quelle veine, surtout si les permissions reprenaient. Excuse mon écriture, je n'y vois qu'à peine, et je tiens une flamme !
Je vous enverrai encore quelques mots avant mon départ d'ici.

Soyez tout à fait rassurés. Et Pierre ?
Adieu, sœurette, papa, maman, mille gros baisers, Émile.

 

 

 

 

  Écouter la lettre du 16 juin 1916

 

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !