22 juin 1916

Espérons donc nous voir bientôt.

Après moins de deux semaines passés à Beuvraignes sur le front de la Somme à travailler aux préparatifs des combats, le régiment d'Émile est, depuis le 20 juin 1916, au repos à l'arrière à Chambors, dans l'Oise entre Gisors et Chaumont-en-Vexin où il était précédemment.


22 juin.

Sœurette,

Je viens de recevoir à l'instant ta lettre du 17, et, comme je vous le dis sur ma lettre d'avant-hier, c'est à "Chambors" que je la reçois. Pour combien de temps y sommes-nous ? Pas pour longtemps sans doute. L'essentiel, c'est que je vienne en permission : le camarade qui devait partir avant moi est parti hier. Je suis donc le premier, à son retour, je pense.
Espérons donc nous voir bientôt. Quant à "réclamer", comme tu me le dis, si tu connaissais la vie militaire, pauvre sœurette, tu n'y penserais même pas.

Milles baisers de ton frère, Émile.

 

 

  Écouter la lettre du 22 juin 1916

 

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !