03 juillet 1916

... nous vivons dans l'incertitude la plus absolue.

Après moins de deux semaines passés à Beuvraignes sur le front de la Somme à travailler aux préparatifs des combats, le régiment d'Émile est, depuis le 20 juin 1916, au repos à l'arrière à Chambors, dans l'Oise entre Gisors et Chaumont-en-Vexin où il était précédemment.


3 juillet 1916.

Sœurette,

Deux mots avant de partir à la promenade, c.à.d à l'exercice. Nous sommes toujours à Chambors et nous vivons dans l'incertitude la plus absolue.
Dans votre prochain colis, vous pouvez m'envoyer une cravate de laine, de celles que j'avais (cravate de cham) mais teinte en bleu foncé. Écrivez-moi souvent. J'ai reçu hier une lettre de Tante Roques.

Mille baisers à tous, Émile.

 

 

 

  Écouter la lettre du 03 juillet 1916

 

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !