07 juillet 1916

Depuis 5 jours, je n'ai rien reçu de la maison, et j'en suis étonné.

Après moins de deux semaines passés à Beuvraignes sur le front de la Somme à travailler aux préparatifs des combats, le régiment d'Émile est, depuis le 20 juin 1916, au repos à l'arrière à Chambors, dans l'Oise entre Gisors et Chaumont-en-Vexin où il était précédemment.


7 juillet 1916.

Ma chère maman,

Depuis 5 jours, je n'ai rien reçu de la maison, et j'en suis étonné. Peut-être sont-elles arrêtées ? Recevez-vous les miennes ? Toujours en bonne santé, et toujours à Chambors.
Deux alternatives : ou les permissions seront rétablies avant que je reparte, ou bien le contraire se produira. Attendons patiemment, nous n'aurons d'ailleurs pas longtemps à attendre d'un côté ou de l'autre.

Je vous quitte, chère maman, cher papa, sœurette, en vous embrassant de tout cœur,
Émile.
P.S. As-tu envoyé mon mois ?

 

 

 

 

  Écouter la lettre du 07 juillet 1916

 

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !