06 août 1916

Ici comme là-bas, le temps est magnifique, par trop magnifique même, mais on s'y fait !

Le 24 juillet Émile rentrait de permission à Sauveterre-de-Béarn et retrouvait son régiment toujours au repos à l'arrière, à Chambors dans l'Oise. Dès le 27 juillet cependant, tous repartaient en direction de Tracy-le-Val, quelques kilomètres à l'est de Compiègne dans un secteur plus près du front mais a priori relativement calme à la limite de l'Oise et de l'Aisne.


6 août.

Chère maman,

Je viens de recevoir ta carte-lettre du 3. Il est étonnant que les Carrive n'aient pas reçu de nouvelles. Quoique je ne l'ai pas vu depuis notre arrivée ici (le bataillon est disséminé), je sais qu'il est légèrement sur notre droite et qu'il n'y a rien de nouveau, le secteur est assez calme. Ici comme là-bas, le temps est magnifique, par trop magnifique même, mais on s'y fait !

Mille baiser.
Émile.

 

Écouter la lettre du 06 août 1916

 

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !