16 août 1916

Deux mots du train : encore un chambardement, et cette fois je change de régiment, 350 h.

Le 24 juillet Émile rentrait de permission à Sauveterre-de-Béarn et retrouvait son régiment toujours au repos à l'arrière, à Chambors dans l'Oise. Dès le 27 juillet cependant, tous repartaient en direction de Tracy-le-Val, quelques kilomètres à l'est de Compiègne dans un secteur plus près du front mais a priori relativement calme à la limite de l'Oise et de l'Aisne.


16 août.

Mon cher papa,

Deux mots du train : encore un chambardement, et cette fois je change de régiment, 350 h. du bataillon partent au 133e régiment de l'Est. J'en suis, ainsi que Carrive et Perreuilh. Je crois que nous montons vers le N un peu plus haut que là où j'étais avant la permission.
Les voyages ont du bon, mais faudrait pas en abuser.

Je vous embrasse, Émile.
Amitiés à Jane.
Enverrai plus amples détails.

 

 

Écouter la lettre du 16 août 1916

 

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !