19 août 1916

Pour le moment nous sommes au repos, le régiment est incapable de remonter.

Rattaché au 14e Régiment d'Infanterie de Ligne de Toulouse depuis son incorporation en avril 1915, et cantonné près de Compiègne depuis le 28 juillet, Émile et 349 autres camarades, dont deux autres Béarnais, sont affectés à compter du 16 août 1916 au 133e Régiment d'Infanterie de l'Est. Ils quittèrent donc les environs de Compiègne pour rejoindre vers le nord Albert, à une vingtaine de kilomètres à l'est d'Amiens et reconstituer un régiment revenu décimé des combats au Bois de Hem quelques jours plus tôt. 


19 août.

Une petite vue, une idée de la région où je me trouve, chère Anna.
Pour le moment nous sommes au repos, le régiment est incapable de remonter. Ça ne tardera pourtant pas. Nous sommes à une vingtaine de km de la cité de Louis XI.

Mille baisers à tous,
Émile.

 

Écouter la lettre du 19 août 1916

 

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !