21 août 1916

... si vous ne recevez pas de nouvelles de qq jours, ne vous inquiétez pas ...

Rattaché au 14e Régiment d'Infanterie de Ligne de Toulouse depuis son incorporation en avril 1915, et cantonné près de Compiègne depuis le 28 juillet, Émile et 349 autres camarades, dont deux autres Béarnais, sont affectés à compter du 16 août 1916 au 133e Régiment d'Infanterie de l'Est. Ils quittèrent donc les environs de Compiègne pour rejoindre vers le nord Albert, à une vingtaine de kilomètres à l'est d'Amiens et reconstituer un régiment revenu décimé des combats au Bois de Hem quelques jours plus tôt. 


21 août.

Ma chère maman,

Nous "montons", tu sais ce que cela veut dire. Demain et après -demain, je pourrai sans doute envoyer qq mots. Mais si vous ne recevez pas de nouvelles de qq jours, ne vous inquiétez pas : c'est que je n'aurai pas pu écrire, ou que les lettres n'auront pu partir.

Je vous embrasse de tout cœur,
Émile.

 

Écouter la lettre du 21 août 1916

 

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !