23 juin 1917

... et il se pourrait [...] que j'assiste à la noce de Sœurette avec un beau galon en V sur le bras.

Depuis le début du mois de mars 1917, Émile a rejoint l'École Spéciale militaire de Saint-Cyr où il suit une formation d'officier aspirant.


Saint-Cyr, le 23 juin 1917.

Ma chère maman,

Depuis quelques jours la fraîcheur est revenue, et avec elle le bien-être, et le bonheur de vivre. Ton gentil colis, arrivé ce matin, tombe donc à pic : dans une crise d'appétit. Et puis, ta lettre, ta chère lettre si aimante pour moi, et pour nous tous.
Rassure-toi au sujet de Pierre ; s'ils sont rapatriés - ce qui n'est pas encore fait - ils ne reviendront pas au front, tout au moins dans des unités combattantes. On pourra les employer par exemple dans le Service de santé.
Quant à papa, il est et restera civil : ne crains absolument rien ; il est plutôt question de renvoyer les vieilles classes. Notre examen commence le lundi 2 juillet. Quoique le résultat ne m'intéresse pas au point de vue avenir, je tiens par amour-propre à le passer à peu près bien,  Ils ont pourtant bien perdu de leur prestige pour toi, ces galons ! Enfin ! Dans une situation générale mauvaise, il faut rechercher la situation particulière la meilleure possible.
Demain, dimanche, j'irai peut-être rue Gustave-Flaubert, à moins que je ne m'arrête avant : j'aime beaucoup suivre l'inspiration du moment : ça donne une illusion plus forte de liberté.

Adieu, mère, les meilleurs baisers de ton fils, Émile.

 

 

  Écouter la lettre du 23 juin 1917

Le Musée Massey à Tarbes

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Ces trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Rejoignez-nous ..