16 juillet 1917

Vous avez dû recevoir la lettre expédiée de Paris : en fait, je suis reçu, ...

Depuis le début du mois de mars 1917, Émile a rejoint l'École Spéciale militaire de Saint-Cyr où il suit une formation d'officier aspirant. Celle-ci arrive bientôt à son terme. Emile est désormais dans l'attente de l'officialisation des résultats et de la date du départ pour une permission qui clôturera cette période studieuse et néanmoins insouciante et dont le moment fort sera la cérémonie de mariage de sa soeur avec Henri Navaillès, à Sauveterre.


16 juillet.

Chers aimés,

Ce matin, à mon retour de Paris, j'ai trouvé la lettre de maman, et aussi le mandat-carte qui, pour avoir un peu de retard n'en est pas moins arrivé. J'ai également trouvé une carte d'Anna qui m'apportait ses bons souhaits d'anniversaire.
Vous avez dû recevoir la lettre expédiée de Paris : en fait, je suis reçu, il ne manque que la confirmation officielle du ministre. Encore, à l'heure actuelle, je ne connais pas le jour de départ : on parle cependant de mercredi.

A bientôt, chers aimés, je vous embrasse de tout cœur, Émile.

 

 

 

 

 

 

  Écouter la lettre du 16 juillet 1917

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !