06 août 1917

J'espère cependant partir demain ou après-demain au plus tard.

La formation d'officier aspirant à l'École Spéciale militaire de Saint-Cyr s'est terminée, avec succès, au milieu du mois de juillet. Au terme d'une permission d'une douzaine de jours à Sauveterre-de-Béarn où il a assisté au mariage de sa sœur avec Henri Navaillès, d'une famille paloise, Émile, désormais officier, a rejoint le 1er août son régiment, le 23e d'Infanterie, à Bourg-en-Bresse, sa ville de garnison.


6 août.

Chers aimés,

Je vous ai laissé quelques jours sans nouvelle croyant partir aujourd'hui. J'envoie ces quelques lignes pour vous rassurer en cas de retard prolongé. J'espère cependant partir demain ou après-demain au plus tard.

Recevez mes meilleurs baisers, Émile.

 

 

 

  Écouter la lettre du 06 août 1917

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !