21 septembre 1917

Je suis arrivé vers 8h1/2 à Paris, après un voyage pas trop fatigant.

Revenu le 12 août sur le front de Champagne, Emile n'a plus envoyé de lettres depuis le 30 août, date à laquelle il annonçait une permission possible vers le 4 ou le 5 septembre. La correspondance reprend le 21 septembre : il écrit de Paris, sur la route de la Champagne : il rentre de permission à Sauveterre...


Vendredi, 10 h matin.

Chers aimés,

Deux heures encore avant la troisième et dernière étape ! Je suis arrivé vers 8h1/2 à Paris, après un voyage pas trop fatigant. A Bordeaux, j'ai trouvé tout le monde à peu près bien.
Malgré ce brillant soleil, je ne suis pas enthousiaste pour deux sous, et c'est en tournant la tête vers notre chez nous que je rejoins ma Ch[ampagne] pouilleuse.

Les idées ne jaillissent pas aujourd'hui, aussi je me contente de vous presser sur mon cœur, tous. Émile.

 

 

 

  Écouter la lettre du 21 septembre 1917

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !