02 octobre 1917

... et comme on sera bien devant la flamme claire

A son retour de permission à Sauveterre le 23 septembre, Emile a retrouvé son régiment à l'arrière du front de Champagne, au repos.


Mardi, 13h.

Chère maman,

Je viens de recevoir ta bonne lettre où l'on sent beaucoup trop d'inquiétude. Je t'assure que pour l'instant nous sommes fort bien. Par conséquent, rassure-toi. Evidemment dans quelques jours - quand ? Je ne sais - nous remonterons, peut-être même, il nous le semble à plusieurs symptômes, dans un secteur actif. Mais cette fois-ci comme les autres je m'en tirerai. Qui sait ? J'aurai peut-être même la suprême veine d'attraper la fine égratignure ! Et puis de toute façons, deux, trois mois sont bien vite passés, et janvier, le premier mois de l'année nouvelle, verra notre réunion autour du grand foyer. Il fera froid, et comme on sera bien devant la flamme claire !

Adieu, chers aimés, je vous embrasse, Émile.

 

 

 

  Écouter la lettre du 02 octobre 1917

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !