09 octobre 1917

Il faut que je me remue un peu, j'ai froid aux pieds et dans le dos.

Comme il l'annonçait dans sa lettre du 6 octobre, le régiment d'Emile a quitté le repos en Champagne, pour remonter progressivement vers le front... de Verdun.


Mardi, 9.

Chers aimés,

Il fait un temps épouvantable, de la pluie et du vent. Dans mon petit coin, je grelotte : et cependant, nous sommes bien relativement à ce qui nous attend dans deux ou trois jours. Je ne puis vous dire où nous sommes, ni où nous irons, en tout cas dans une région trop célèbre, V... Cependant, je prends ça du très bon côté, et le courage ne me manque pas, au contraire : ce sera une belle occasion de le faire connaître au régiment.
Anne est-elle rentrée ? Pierre et Henri écrivent-ils ? Tu pourras m'envoyer les 30 F dont tu me parles, chère maman, mais pour l'instant pas de colis. Il faut que je me remue un peu, j'ai froid aux pieds et dans le dos.

Je vous embrasse de tout cœur, Émile.

 

 

 

  Écouter la lettre du 09 octobre 1917

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !