12 octobre 1917

Nous sommes méconnaissables, couverts de boue jusqu'aux cheveux.

Comme il l'annonçait dans sa lettre du 6 octobre, le régiment d'Emile a quitté le repos en arrière du front de Champagne, pour remonter progressivement vers le front... et les tranchées de Verdun.


12, 13h.

Chers aimés,

Je profite d'un moment d'accalmie pour écrire deux mots. Nous sommes méconnaissables, couverts de boue jusqu'aux cheveux. On ne se reconnaît entre camarades. Quelle vie ! Ne vous effrayez pas si vous ne recevez pas de nouvelles de 3 ou 4 jours : c'est que je serai tout simplement un peu plus submergé par la boue.

Je vous embrasse de tout cœur, Émile.

 

 

 

  Écouter la lettre du 12 octobre 1917

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !