26 novembre 1917

De plus, dans 15 ou 20 jours d'ici, je vous rends visite ...

Depuis le 10 octobre, Émile et son régiment étaient sur le front de Verdun et ses tranchées boueuses, alternant périodes en première ligne et en réserve. Après 6 semaines d'épreuve, le moment tant attendu du retour au repos loin des lignes arrive, aux environs de Wassy et Joinville-en-Vallage, sur la rive Ouest de la Marne, au sud de Saint-Dizier.


26 novembre.

Chers aimés,

Je vous écris longuement, et cette fois, dans des conditions matérielles excellentes : je suis dans une gentille petite chambre devant un bon feu, j'écris sur du papier bleu, et mes idées voltigent tout autour, bleues comme lui. Chez nous, les jeunes, il y a pas mal de ressource : nous nous remettons très vite des plus grandes fatigues, et, après deux nuits de sommeil intense, notre jeunesse se redresse à nouveau, plus vivante que jamais. De plus, dans 15 ou 20 jours d'ici, je vous rends visite, et peut-être - je ne sais pas encore - pour 12 jours, si la proposition de mon Commandant de Compagnie pour une deuxième citation est acceptée par le colonel. Enfin, peu importe ! 10 jours, c'est déjà beau !
Avez-vous reçu des nouvelles de Pierre et d'Henri ? J'ai reçu hier la lettre de sœurette, toujours tendre et charmante.

Chers aimés, à bientôt, je vous serre sur mon cœur, Émile.

 

  Écouter la lettre du 26 novembre 1917

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !