02/04/1915

Je vous enverrai un mot de temps en temps... Introduction

La correspondance écrite par Émile Moureu pendant la Grande Guerre, conservée par une famille de Pau, est constituée de 258 lettres et cartes postales envoyées à Sauveterre-de-Béarn, à sa mère, son père et sa soeur, depuis les différents lieux où il passa et stationna pendant la Première Guerre mondiale.
 
Elle raconte la Guerre d'un jeune homme impatient de quitter une bourgade béarnaise trop rurale. En effet, Émile Moureu, au début du conflit, trouve dans la guerre, une activité à la hauteur de sa jeunesse vigoureuse. L'éloignement dans le nord et l'est, surtout en hiver, ainsi que la proximité de la mort feront finalement naître dans son esprit la nostalgie de la campagne béarnaise ensoleillée et le manque du calme et de la douceur du foyer familial, désormais idéalisés.
 
Les lettres sont traversées par le souci constant de donner des nouvelles de soi et d'en recevoir de sa famille, par l'obsession de conserver et d'entretenir le lien le plus étroit et fréquent possible avec la famille afin de maintenir un dialogue qui aide à supporter la guerre et l'éloignement. Elles trahissent enfin le dénuement matériel et financier des soldats qui, sans cesse, réclament l'envoi d'argent et de colis de vêtements et de denrées "du pays", pour subvenir aux frais de première nécessité, pour améliorer un ordinaire médiocre, et pour offrir des bouffées de plaisir.
 
En tout cela, la correspondance n'apporte pas de nouveauté à l'ensemble des textes similaires déjà édités. Mais la forme de la publication, progressivement, à la date anniversaire du centenaire de chaque lettre, permet une mise en situation en adéquation avec une thématique définie pour le Centenaire des commémorations : « Qu'est-ce que la guerre, quand le théâtre des opérations est lointain ? ». La correspondance d'Émile Moureu porte toute l'inquiétude d'une famille qui espère que son fils ou son frère revienne vivant d'une guerre dont nul ne connait alors la date de fin. En attendant l'heure de la délivrance, chaque lettre reçue est un témoignage de vie qui repousse l'inenvisageable issue. Jusqu'à quand ?


Suivez le parcours d'Émile Moureu, connectez-vous sur Facebook
pour être informés dès la publication d'une nouvelle lettre
.

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. /// 05.59.21.30.57

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !