12 avril 1915

Sorties le dimanche seulement, et comme nous sommes à 6 km de Paris, nous irons dimanche prochain.

Emile Moureu est arrivé à Joinville, le voilà élève-aspirant à l'École d'Instruction Militaire.


Lundi, 12.

Chère maman,

Me voici à Joinville depuis 2 jours bientôt. Nous sommes ici à peu près 800 élèves-aspirants, et parmi ce nombre, j'ai retrouvé de nombreux camarades, soit de Bordeaux, soit d'ailleurs. Mais nous pouvons à peine nous voir. Le temps est si bien employé ! Déjà, marcher tous les jours avec chargement complet de guerre, fusil, sac, etc. et çà pèse un petit peu. Avec çà une discipline de fer, çà change bien même de la caserne du 14e. Mais, un cadre choisi dont, officiers et sous-off, tous blessés et beaucoup appartenant soit aux régiments des coloniaux ou des chasseurs à pied : c'est tout dire. En plus de l'exercice physique, travail intellectuel. Ordinaire plus propre qu'à la caserne. Ici, nous couchons dans des lits, et je t'assure que nous ne restons pas longtemps éveillés. Sorties le dimanche seulement, et comme nous sommes à 6 km de Paris, nous irons dimanche prochain. Envoie-moi l'adresse de tante Jeanne et de J. Elissabarats. Peut-être irais-je les voir. A Sauveterre quoi de nouveau ? Répondez -moi vite à l'adresse suivante: M. E. (pas Emile) Moureu, élève-aspirant au camp d'instruction Joinville-le-Pont, 1ère Compagnie.

 

Écouter la lettre du 12 avril 1915

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !