08 mai 1915

Après une lettre un peu triste, je veux vite vous rassurer. Un peu d'abattement après des grandes fatigues, mais, un rien vous remonte !

Depuis le 10 avril, Emile Moureu est à Joinville-le-Pont, élève-aspirant à l'École d'Instruction Militaire des officiers. Ses lettres à sa soeur et à ses parents font le récit de son quotidien militaire et, lors des moments de loisir et de temps libre, de ses visites à Paris et ses environs.


 

Chère soeur,

Deux mots immédiatement pour répondre à ta "gazette" fort intéressante, et rendue encore plus intéressante par l'éloignement si grand et aussi si long. Après deux jours de repos forcé après la 1ère vaccination antiphoïdique, le "turbin" a repris, mais je me porte comme un charme : pendant les 48 heures de repos, j'ai pas, - et beaucoup comme moi - démarré du lit. C'est si bon de dormir longtemps, quand on est fatigué un petit peu ! Nous v'là remontés, mais il va falloir être revacciné 3 fois encore. Quoi ... ? La classe 16 est là ! Mille baisers à tous. Emile.

Après une lettre un peu triste, je veux vite vous rassurer. Un peu d'abattement après des grandes fatigues, mais, un rien vous remonte !

Tout à vous, Emile.


Écouter la lettre du 8 mai 1915

Le Musée Massey à Tarbes

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Ces trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Rejoignez-nous ..