10 mai 1915

J'ai été à Paris, et devine chez qui ?... Chez Jeanne Elissabarats, 6 rue Dalou. Jeudi dernier, en effet, je reçois une carte de Jeanne ...

Depuis le 10 avril, Emile Moureu est à Joinville-le-Pont, élève-aspirant à l'École d'Instruction Militaire des officiers. Ses lettres à sa soeur et à ses parents font le récit de son quotidien militaire et, lors des moments de loisir et de temps libre, de ses visites à Paris et ses environs.


Lundi, 10.

Cher papa,

J'avais la ferme intention de répondre hier à la longue et si affectueuse lettre de maman. Je n'ai pas trouvé un moment. Ca se comprend ! J'ai été à Paris, et devine chez qui ?... Chez Jeanne Elissabarats, 6 rue Dalou. Jeudi dernier, en effet, je reçois une carte de Jeanne, m'invitant à y aller. J'y ai été, je me suis retrempé dans la délicieuse vie de famille, dans l'intimité d'un intérieur fort intéressant. Oh ! Oui, fort intéressant ! J'ai déjeuné et dîné avec ces dames, 2 vraies parigotes, et unies au point de se confondre. Nous avons parlé de tout et de tous, rappelé les bons moments d'autrefois. Aujourd'hui, à midi, seconde piqûre. On souffre un petit peu, mais on a le droit de rester au lit, et cela efface pas mal de choses. A Sauveterre, quoi de nouveau ? Je suis très content que Pierre reçoive des colis, et puisse écrire quelques lettres détaillées. Anna a-t-elle reçu ma carte ? Moi, j'ai reçu sa seconde lettre. Le commerce marche-t-il du tout ? Il faudra bien, la guerre deviendra tellement "normale" !! C'est une habitude à prendre, puisqu'on est lancé, ça pourrait bien aller fort loin ! Je vous quitte, chers parents, la soupe a sonné, et l'appétit marche toujours bien.

Mille baisers à tous, Emile.


Écouter la lettre du 10 mai 1915

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !