15 juin 1915

Mais ça va toujours bien, un Béarnais ne cane pas.

Depuis le 10 avril, Emile Moureu est à Joinville-le-Pont, élève-aspirant à l'École d'Instruction Militaire des officiers. Ses lettres à sa soeur et à ses parents font le récit de son quotidien militaire et, lors des moments de loisir et de temps libre, de ses visites à Paris et ses environs.


Mardi, 15.

Deux mots, chère maman, pour te remercier. Je viens de recevoir le colis, en bon état, et entier. Quand j'aurais goûté, je t'en rendrai compte.

Maintenant, je vais me coucher, pour me préparer au combat, demain, et une longue marche jeudi. Mais ça va toujours bien, un Béarnais ne cane pas.

Mille baisers à tous et mes remerciements, votre fils et frère dévoué, Emile.


Écouter la lettre du 15 juin 1915

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes

 

Ne manquez pas de lettre ...

Pour vous inscrire à la lettre de diffusion, merci de nous contacter : pireneas@agglo-pau.fr

ou rejoignez-nous sur Facebook pour suivre la saga épistolaire d'Émile !