08 juin 1918

Citation à l'ordre de l'armée pour Émile Moureu

 

Émile Moureu, sous-lieutenant au 23e RI, est tué au combat le 21 mai 1918 sur le front de la frontière belge, dans les environs de Steen Acker, entre Steenvoorde (Nord) et Poperinge (Belgique), théâtre de la Bataille de la Lys. Le 8 juin 1918, il est cité à l'ordre de l'armée, à titre posthume.

Une citation récompense un acte extraordinaire au combat voire particulièrement héroïque ; elle peut être décernée à l'ordre du régiment, de la brigade, de la division, du corps d'armée ou de l'armée. Elle se matérialise par une étoile en bronze, en argent, ou en vermeil fixée au ruban de la Croix de Guerre associée. La citation à l'ordre de l'armée y ajoute une palme en bronze.

Deux diplômes témoignent de la décoration décernée à Émile Moureu.

Sur le premier diplôme, le ruban de la Croix décernée à Émile porte quatre étoiles, une en bronze, deux en argent et une en vermeil, correspondant chacune aux citations dont il était titulaire : il reçut en effet une première citation, à l'ordre du corps d'armée (étoile de vermeil sur la croix de guerre 1914-1918) en 1916 alors qu'il n'était encore que sergent ; la deuxième, à l'ordre de la brigade (étoile de bronze) en 1917 quand il était aspirant.

Le second diplôme reprend le texte de la citation sous la forme d'un Ordre général (n° 26) du Général commandant le Détachement d'Armée du Nord. Le diplôme est orné d'une fourragère. La fourragère, décoration collective, correspond aux citations décernées avec la croix de guerre au régiment lui-même pour son action collective ou celle de ses bataillons. Chaque soldat de ce régiment porte alors la fourragère, sur l'épaule gauche, qui représente l'engagement de tous. Émile l'avait reçue le 1er décembre 1917 après six semaines passées en première ligne sur le front de Verdun (du 12 octobre au 20 novembre 1917).
 

 



Citation à l'ordre de l'Armée

Le sous-lieutenant Moureu François Eugène du 23e Régiment d'Infanterie
Officier d'un courage et d'un entrain exemplaires. Chargé de placer une section de mortiers de tranchée à proximité de la première ligne, et en plein combat, a été mortellement blessé dans l'accomplissement de sa mission.

(Ordre n° 26 - D.A.N. - 8 juin 1918)

Le Général commandant le D.A.N.
de Mitry

Délivré par le Maréchal de France
Commandant en chef les Armées de l'Est
Signé : Pétain

 

 


 

 

 

 

 

 


Une citation récompense un acte extraordinaire au combat voire particulièrement héroïque ...

 

 
Citation à l'ordre de l'armée
Ordre général (n°26)

Extrait de l'ordre n° 157

 

Le Musée Massey à Tarbes

Les trois documents présentés proviennent du Musée Massey de Tarbes auquel la famille d'Émile Moureu en avait fait don.

Le Musée Massey est le premier musée au monde à présenter une collection retraçant l’histoire des Hussards.
Ce corps d’armée de cavalerie légère, qui puise ses origines en Hongrie, a contribué au renom de la ville de Tarbes.

Site internet du Musée Massey de Tarbes